World of Warcraft (2004)

Aujourd’hui je vais attaquer un gros morceau !

Développé par le géant Blizzard, World of Warcraft s’est immiscé comme l’un des premiers MMORPG dont la population tient un nombre record de joueurs.
Au début le jeu était sans doute beaucoup aimé pour son originalité. Partir à l’aventure avec un personnage et une faction au choix, accomplir des quêtes et monter de niveau. La possibilité aussi d’améliorer son équipement, ses points de talents et faire des donjons à plusieurs. Monter une guilde et recruter plus de fidèles pour ainsi augmenter la puissance du groupe et amasser des trésors !

Il n’y a pas vraiment d’histoire bien que WOW, reprenne quelques morceaux de son jeu solo Warcraft. Quelques clins d’œils y sont incorporés, parfois des théories abondent sur ce sujet.

Le monde comportait deux continents qui par la suite des extensions ne se trouvaient plus à être seulement 2, mais 5… Même plusieurs cartes ont été ajouté ! Bref je ne parlerais ici que de la version sans extension, nous en parleront plus tard avec les ajouts des ces dernières.

Continents et personnages :

Donc le continent de Kalimdor qui contient tous les joueurs de la faction de la Horde : Les orcs, morts-vivant, taurens sorte de minotaures et les trolls, elfes de sang ajoutés par Burning crusade en 2007, puis les gobelins par Cataclysm en 2009

Et le continent d’Azeroth dont les joueurs de l’Alliance sont : Humains, nains, elfes de la nuit et gnomes, draeneï sortes d’hommes poulpe ajoutés aussi par Bruning Crusade en 2007, puis les Worgens hommes loup par Cataclysm en 2009 aussi.

Enfin depuis l’extension « Pandaria » la race de Panda est neutre et se distingue des factions en choisissant au fur à mesure du jeu les réputations.

Chaque personnages a une classe différente : Guerrier, paladin, chasseur, voleur, prêtre, chaman, mage, démoniste, druide, Dk ou chevalier de la mort ajouté dans Wrath of lich en 2008, moine avec Pandaria en 2011 et Chasseur de démons par Legion en 2015

le travail du cuir, l’ingénierie, le dépeçage, le minage, la forge, l’herboristerie, l’alchimie, l’enchantement, la joaillerie, la calligraphie et la couture. Les métiers secondaires comme le secourisme, la pêche, la cuisine et l’archéologie. Font parti des métiers à apprendre pour créer des pièces d’équipements, ou bonus pour les personnages.

Les quêtes, les donjons…

Les quêtes sont simples, ramener un objet, tuer tant de personnages. Certaines fois juste parler à quelqu’un. Parfois on s’en lasse assez vite, mais il y a tout de même certaines quêtes de voyage. Certaines proposent de gagner des items très rares, d’autres sont basés sur une histoire. Vous prenez la quête, vous la faites et vous gagnez de l’argent de la réputation mais aussi de l’expérience. Cet XP vous permettra de monter de niveau ! Il existe aussi les quêtes journalières qui consistent à refaire les mêmes tous les jours pour accroitre ses gains en réputations, argent etc… Les quêtes durent souvent entre 2 et 10 minutes.

Les donjons doivent être fait à plusieurs, bien que vous pouvez y aller a deux si l’écart de niveaux permet un rush. (gagner de l’Xp rapidement) Le personnage doit être d’un niveau assez élevé pour tuer tout les boss rapidement. Puis le petit joueurs profite de tout ramasser derrière.
Bref en général un donjon c’est 5 personnes dont un tank, un heal et trois DPS. (Un qui prend les coups, un qui guéri, et trois autres qui font des dégâts)
Dans un donjon il y’a des PNJ (personnages non joueurs) ennemis qu’il faut attaquer pour parvenir jusqu’au Boss et le tuer pour se partager le butin parfois au sort. Les donjons durent environ 1 à 1h30.

Les raids sont des sortes donjons immense que l’on peut faire jusqu’à 40 joueurs et amasser de la qualité légendaire. Ils durent souvent longtemps entre 2 et 3h

LEEEROYY JENNNKINS ! Une histoire très connu du monde RPG, si vous ne connaissez pas… Disons que ça nous est arrivé à tous d’être en position. Le tank fonce dans le tas et le guérisseur ne sait plus quoi faire. Celui qui était censé prendre les coups est mort et tout le monde doit revenir pour recommencer. C’est une histoire tellement célèbre qu’il en est même devenu un meme et dans la culture populaire.

L’économie et le PVP.

Dans chaque capitales. Il y’a des bâtiments aux enchères qui permettent aux joueurs de vendre des objets non liés. De sorte que l’économie du jeu soit poussée et plus intéressante. Quelqu’un qui veut perfectionner son équipement achètera des enchantements. Celui qui veux des gemmes, en achètera aussi. Celui qui les fabrique les vends…

Perfectionner ses pièces d’armure peut s’avérer long et certains deviennent vite accroc car on ne fini jamais vraiment le jeu, une fois le niveau le plus haut atteint. Le joueur devra continuer les donjons pour acquérir les pièces les plus rares d’armures dans les donjons pas toujours accessibles.

Tout cela fait parti de la catégorie PVE, c’est à dire donjons, et quêtes. Mais on peut aussi se perfectionner dans le PVP. C’est l’arène, les combats entre joueurs, et plus vous êtes forts, plus vous gagnez des points plus vous gagnez des équipements PVP.
Selon la cote d’arène que vous aurez, des titres, voir même des objets rares vous seront donnés !

On ne peux pas gagner de l’équipement PVP et aller en donjon avec. Il n’est compatible qu’avec les caractéristiques des autres joueurs. Les manières de jouer ne sont pas du tout les mêmes, c’est pour cela qu’en plus de l’équipement PVE, il vous faudra un équipement PVP au cas ou quelqu’un de l’autre faction vous attaque. Dans des endroits où les deux factions peuvent parfois se rencontrer.

Les pièces d’armures

Les équipements ne correspondent pas à tout le monde, par exemple un prêtre portera du tissus. Un druide ou un voleur du cuir, un chasseur de la maille et le guerrier en plaque.
Le tissus est le plus faible ensuite le cuir, la maille et la plaque qui donne une résistance plus forte. Tout dépend de ce que vous voulez jouer.

Le tank, celui qui portera les coups mettra de la plaque. Ceux qui attaquent mettent selon ce que leur classe ordonne et les heal souvent en tissus sauf pour les paladins qui peuvent avoir plusieurs rôles selon l’armure et les caractéristique, l’arbre de talent. Tout est stratégique.

Il y’a différentes qualités d’armures aussi, plus la qualité est haute et plus elle est rare, mais plus elle donne en bonus et en points de caractéristique.
inhabituel, rare, épique, légendaire, Heritage.

On s’arrête souvent au rare/épique parce que le légendaire est bien trop compliqué à avoir (Raids). Les objets héritage sont parfois moins intéressant que les légendaires. Leur seuls améliorations étant que leurs points de caractéristiques augmentent avec vos niveaux. Idéal pour les reroll (vos autres joueurs en plus de votre perso principal). Mais liés toutefois à votre unique compte et ne peux pas être vendus, ni transféré/échangé.

Souvenirs, souvenirs…


Non mais quand je vous dit que Wow c’est toute mon enfance, je rigole pas ! Je connais même le bug d’Hurlevent qui auparavant s’appelait Stormwind. Tout ceux qui ont joué Vanilla (Le jeu sans extension) s’en rappellent certainement. Le bug était simple il suffisait de grimper sur des mur dans la capitale. Il y en avait plusieurs, là vous tombiez dans les textures du jeu et sous la capitale ! C’était dingue, on y allait en groupe. Certains tombaient dans d’autres bug, demandant à des MJ (Maître du jeu) de les sortir de là. Car même en déco-reco ils n’arrivaient pas à se téléporter hors du trou infini !

La foire de sombrelune, un merveilleux évènement, et il y’a souvent des évènements à ne pas rater dans Wow. Les décors changent et les quêtes abondent !

Bref merveilleux souvenirs aussi concernant les langages entre factions. Si vous êtes alliés et vous écrivez quelque chose dans le général, la faction horde adverse le lira en crypté.

C’est d’ici que vient le fameux mot « kek » que vous entendez souvent de gens qui viennent certainement de JVC ou autre. Parce que lorsqu’un hordeux disait « lol » l’allié en face avait la traduction « kek ».
Je me souviens avec ma mère on sortaient des phrases comme : « Me me va chi er dan les or ti« . Et je cherchais avec elle des moyens de communications entre factions qui auraient pu être drôle. Dés qu’un hordeux venait, j’appuyais sur la macro et ça sortait la phrase.
Je ne sais pas si encore aujourd’hui il est possible de faire cela.

Conclusion ?

Un jeu qui nous fait vraiment perdre notre temps. Une dépendance malsaine peut parfois prendre les joueurs, mais c’est un univers tellement unique. Certaines quêtes sont vraiment lassantes, mais les paysages sont tellement beaux ! Regret parfois pour les graphismes trop carré.
World of Warcraft est varié, coloré, encore aujourd’hui bien qu’il y ait eu une révolution des textures. Le jeu est toujours plein de surprises et de rencontres à faire en ligne.
Il y’a toujours quelque chose à faire, on peut même aller au coiffeur, acheter des montures… C’est le GTA multijoueur médiéval !
Je donne sans hésiter 18/20 parce que c’est un jeu merveilleux, malgré les extensions qui gâchent selon moi la suite de WOTLK. Trop de surplus, il faut savoir dire stop au bout d’un moment, et ce jeu n’a vraiment pas de fin…
Bref vous pouvez essayer gratuitement jusqu’au niveau 20.

Sethyel
A propos de Sethyel 29 Articles
1994's

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.