Hitman 2 – Silent assassin (2002)

47 voulait des vacances…

Hitman Silent Assassin édité par Eidos et jouable sur Pc, Gamecube, Xbox et Ps2.
C’est 47 , un chauve tatoué que l’on interprète dans ce jeu qui est la suite de Hitman – Tueur à gages. On joue donc un ancien espion qui à décidé dans cet opus de tourner la page, s’occupant de son jardin auprès de son ami, père Vittorio. L’histoire se déroule en Sicile dans un monastère, mais bien vite, 47 va devoir quitter l’église et partir en mission.

Le père Vittorio est enlevé par la Mafia et 47 n’as d’autre choix que de partir le sauver. Le but du jeu est donc d’être discret, tout n’est qu’une question de patience et de logique. On ne fonce pas dans le tas au risque de perdre la mission. Tout est là pour un but précis. Mais au final on enchaîne les missions sans entendre parler de Vittorio…

Hitman est composé de 20 missions se déroulant dans plusieurs villes et pays, dans lesquelles on doit apprendre les mouvements des ennemis. Autant pour les esquiver que pour préparer des plans. Tuer le livreur, prendre ses habits et se faire passer pour lui pour entrer dans la villa. Parfois on peut procéder autrement, ce qui donne une re-jouabilité intéressante. Il serait trop facile d’arriver déguisé en livreur ou garde, passer par des itinéraires bien trop facilement et finir la mission en quelques secondes en courant partout, les attitudes anormales feront sonner l’alerte et vous serez démasqués.

Gameplay

Les environnements sont variés et assez spacieux et les animations de 47 sont réalistes. On peut jouer en caméra première personne ou à la troisième, comme bon nous semble.
Les missions sont parfois difficiles et il faudra recommencer pour savoir quelle faute il faut corriger au fur à mesure des missions. Il est même possible de sauvegarder un maximum de 7 fois en cours de mission pour ne pas justement TOUT recommencer.

Chaque niveau propose plusieurs manière de finir avec toute sa palette de difficultés et avantages. Plus on est discret et plus on réfléchis, plus on gagne des points, voir même des titres. L’imagination est donc de rigueur car il n’y a pas d’aide, si ce n’est l’objectif en lui même. L’IA est très basique, mais intelligemment conçue de manière à faire avancer le scenario. Si l’on se déguise en garde mais qu’on a une arme incompatible avec les autres, on peut se faire tuer, faute de discrétion.

Les armes (trop) variées / codes

Certaines armes gagnées dans les missions précédentes peuvent être apportées dans celles d’après. Ce qui rends les missions futures plus simples.

L’une des armes les plus redoutées, la corde à piano qui permet l’étranglement furtif d’une cible, discret et sans encombre.
Le Chloroforme, Couteau, Pistolet, Silencieux, R93, PSG1, Deagle, Revolver, Club de golf. Fusil de chasse, Ballers (Pistolets par deux), Fusil à canon scié, Ak-47. Poignard, SMG, 54, W2000, M4, Arbalète, 22 Sil, Katana, MI95. Hache, M60, Sp12 (Fusil à pompe), SVD, Scalpel, bombes et Uzi.

Les cheat codes sont vraiment fun. On à droit aux balles explosives, débloquer toutes les armes, le fameux God mod, la gravité lunaire, mode slow motion, invisible…

Bref…

Jesper Kyd à la bande son, même compositeur que les musiques d’Assassin’s Creed. Elle rend le jeu tellement intéressant et j’aime vraiment l’ambiance qu’elle y ajoute. Les graphismes sont très bons, et les doublages aussi ont un charme. Je trouve quand même que le tout premier niveau est moins beau que les suivants.

Le jeu à mal vieilli comme presque tous les jeux des années 2000. Certaines choses paraissent ridicules, mais dans mes souvenirs, tout était très correcte.
J’avais vraiment aimé le jeu, je crois avoir fini la première mission en quelques heures. Mais je crois que l’infiltration était un mode de jeu trop dur pour moi à l’époque. J’avais essayé de passer partout essayant tout un tas de choses pour parvenir à la fin de ce niveau. C’était compliqué, mais j’aimais beaucoup la manière de jouer.
La note que j’attribue à ce jeu : 16/20

Sethyel
A propos de Sethyel 29 Articles
1994's

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.