Saturday Morning RPG – Switch

Saturday Morning RPG
Saturday Morning RPG

Tout d’abord un grand merci à Limited Run Games de m’avoir donné gratuitement le code de téléchargement pour le jeu. 

Je ne suis pas fan des RPG. Je trouve ça lent. Devoir attendre son tour pour pouvoir attaquer, ou devoir faire plusieurs fois la même chose pour récupérer assez de points pour évoluer ses pouvoirs ou sa force. Je n’ai pas assez de patience pour ça. 

Malgré cela, quand Limited Run Games m’a proposé de m’envoyer un code de téléchargement pour Saturday Morning RPG sur la Switch, j’ai pas hésité. 

Créé par Mighty Rabbit Studios et sorti pour la première fois sur iOS en avril 2012, Saturday Morning RPG a déjà fait son apparition sur plusieurs systèmes, mais n’a jamais eu de sortie physique. Cela va changer en mai 2018 quand Limited Run Games sortira une copie physique sur carte pour la console de la grande N. 

Limited Run Games

Si vous ne connaissez pas Limited Run Games, le système est plutôt simple: ils prennent des jeux qui existent déjà en version numérique uniquement, et en font une version physique. 

Jusqu’en mars 2018 ils n’en sortaient que sur PS4 et PS Vita (du fait que les disques de jeux ne sont pas bloquées par région), mais ils viennent de sortir leurs premiers jeux sur Switch, en commençant par Thimbleweed Park.

Contrairement aux jeux sur la PS4 et Vita (pour lesquels ils ne font que 3000 exemplaires +/-), sur la Switch il faut précommander les jeux sur leur site puis attendre la production. Nous n’avons pas de chiffres à vous communiquer mais, selon des tweets à ce sujet, ils auraient vendu plus de copies de Thimbleweed Park que ce qu’ils auraient jamais pensé. 

Depuis, deux autres jeux ont été mis en vente sur leur site (Mercenary Kings et Flinthook), et Saturday Morning RPG sera le suivant. 

Saturday Morning Gaming

Le jeu (SMRPG) est super nostalgique pour moi en tant qu’enfant des années 80/90. 

Fait dans un style « modern 8-bit » (mélangeant des modèles en 3D avec des sprites 8-bit), SMRPG inclut des petits clins d’œil à des trucs de l’époque, tels que des stickers « scratch & sniff » (autocollants parfumés), des classeurs « Trapper Keeper » (super à la mode pour des collégiens américains), et même une reformulation de l’une des répliques cultes du film « The Wizard ». 

Si vous connaissez votre culture geek anglophone de l’époque, cela va vous parler énormément et il vous ferait sourire de voir comment Mighty Rabbit a utilisé ces choses pour créer le monde du jeu. 

Histoire

Notre héros, Marty (référence à Retour vers le futur), a hérité de super pouvoirs qui lui ont été légué par The Wizard (référence au film du même nom). Il doit utiliser ses pouvoirs pour faire face à H.O.O.D pour sauver sa copine et le monde entier. 

Jeu

Le jeu a été divisé en différents épisodes qui touchent à des thèmes différents. Le premier épisode est comme un petit tutoriel qui nous montre comment fonctionnent les mécanismes du jeu. Celui-ci ne dure que 30/45 mins mais c’est une bonne introduction au jeu. 

Cet épisode est assez linéaire avec un peu d’exploration à faire mais pas autant que dans les autres épisodes. On peut explorer partout dans les autres afin de trouver des nouvelles missions, batailles et des choses à collectionner, comme des stickers qui sont utilisés pour les batailles. 

Et pour ça, il y en a un paquet! On peut les éviter en contournant le méchant, mais elles sont utiles car ça augmente notre XP et argent. 

L’argent est utilisé dans des distributeurs pour améliorer ses armes et augmenter sa puissance. Ceci est vital pour se battre avec des boss à la fin de chaque épisode. 

Les armes font référence à des trucs des années 80/90 et sont très marrantes; allant du Moonwalk de Michael Jackson à Optimus Prime, pour n’en citer que deux. De plus, on peut recharger ses attaques en appuyant sur l’image d’une batterie et on devient quasi Super Saiyan. Avec l’animation de DBZ et tout!

Au début de chaque bataille, il faut gratter les stickers « scratch & sniff » pour augmenter différents niveaux de défense, d’attaque ou de vie. Il faut faire vite parce que plus on gratte, plus on a. C’est rigolo comme idée mais il m’a fallu quelques tours avant de bien l’intégrer. 

De plus, il faut réagir à différents signaux pendant les batailles. Différents méchants ont de différentes formes d’attaque et, pour se défendre, il faut savoir quand il faut appuyer. Pareil pour votre attaque. Si vous avez un bon timing, il sera plus fort et plus efficace. 

Avis

Je ne veux pas vous spoiler le jeu, donc je ne vais pas vous en dire plus mais c’est bien sympa et, si on est enfant des années 80/90, on va s’amuser en trouvant les références qui s’y trouvent. 

Seul bémol c’est que le jeu est exclusivement en anglais. Ceci dit, c’est un anglais assez simple. Même si vous ne comprenez pas tous les jeux de mots ou références au passé (comme le « so bad » du Wizard), cela ne va pas vous empêcher de vous amuser. 

C’est un jeu sympa et pour 7,99€ dans la eShop, cela vaut le coup. Soyons honnêtes, j’ai commencé cet article en disant que je n’aimais pas les RPG et j’ai terminé en disant que j’aimais ce jeu, donc ça doit vous montrer que c’est vraiment bien fait. 

Le jeu sort aujourd’hui (26 avril 2018) en version numérique et une version physique sera dispo à précommander le 28 mai sur LimitedRunGames.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.