le potager de mon grand pere

Le potager de mon grand-père : super documentaire écolo vintage !

Bon je suis complètement or ligne éditoriale, mais comme certains doivent le savoir je suis aussi un grand amateur de végétaux et d’aquariums naturels. J’ai été voir le présent film sur une invitation d’un ami, et j’ai tellement été touché que je tenais à vous le partager, peut-être que certains d’entres vous en plus d’êtres Geek, Nerd ou/et Otaku appréciez aussi le jardinage naturel, c’est à dire sans pesticides et avec le respects des cycles de la natures.
Si rien dans ce que j’ai précédemment écrit ne t’intéresses : tu peux de suite zapper le présent article je pense. Et revenir pour les suivants car ils serons bien Geek, Nerd et Otakus !

Le réalisateur !

Je ne le connaissais PAS DU TOUT ! Bas je vais pas la jouer mon mec intéressant ou qui vas me documenter sur le net pour après étaler les informations que j’aurais chopées quand même !
Dans tous les cas je te dis bravo Martin Esposito !

Bon, je vais tout de suite donner un peux de structure à l’article sinon je vais encore tartiner 3 tonnes de phrases qui partirons dans tous les sens que me dicterons mon cœur touché par ce chef d’oeuvre ! Je vais dégager 2 axes : le « botanique » et le « sentimental« .

L’aspect Botanique

Oui tu peux prendre le documentaire d’un point de vu 100% scientifique, c’est à dire pour apprendre des choses sur le jardinage naturel. Le documentaire retrace les 4 saisons, et ce qu’il faut donc y faire et ne pas y faire. Un comparatif super intéressant est fait entre le jardinage naturel qui conserve les « mauvaise herbes » et le jardinage « industriel » avec utilisation de pesticides et diverses machines :(
Bien évidemment le versus donne le naturel comme victorieux, car il est beaucoup plus qualitatif (produits de meilleurs qualité et potager qui tiens dans le temps).  C’est normal : la nature doit se respecter. Désolé pour la morale un peu simplette mais je le pense sincèrement et vous le présente dans un autre domaine dans cette vidéo d’aquariophilie Naturelle.
Dans « le potager de mon grand père » un pisse en lit devient un aliment, le verre de terre est respecté et gardé pour les bienfaits qu’il procure au potager etc. Tu auras pleins d’astuces d’un papis qui sais de quoi il parle. Comme quoi l’écologie n’est pas une invention actuelle mais bel et bien un style de vie perdue dans cette société ou l’argent est placé au centre de tout.
Je ne m’étalerais pas d’avantage car le but n’est pas ici d’être exhaustif mais de vous dire pourquoi j’ai kiffé se chef d’oeuvre et que vous alliez le voir pour apprendre plein de secrets de jardinage !

L’aspect Sentimental

Et oui le film est aussi une belle histoire !
Tous d’abord j’aimerais parler de la relation entre Martin et son grand père car elle est très belle. Il y a de l’amour et du respect et je trouve cela très beau. Ici le papi témoigne ouvertement de son affection envers son petit fils avec par exemple la pittoresque appellation « pitchoun », c’est trop émouvaaaant.
Il partage ici son savoir et en est très fière, et il a de quoi.
Martin aime son papi et l’écoute et c’est cela aussi est très beau.
Leur relation est aussi très amusante, et les jeux sont monnaie courante entre ces 2 personnes séparés d’une génération.
Concentrons nous aussi  le papi. Son deuil…
On suis cet homme meurtri mais le coeur généreux, un homme fort qui a certainement beaucoup enduré avec ses 85 ans. Mais qui choisi de ne pas devenir méchant comme beaucoup pourraient le faire, il accepte la vie avec humilité et continue d’être bienveillant.
Le respect et l’amour qu’il témoigne à sa défunte épouse sont aussi très beau, certainement un exemple pour beaucoup de notre génération qui rompent leurs relations dès que le moindre pépin arrive. La vie, la mort… Au final l’amour est le plus important.
La fin de cette histoire est aussi merveilleuse, mais n’en dirais rien, juste un partage d’émotions qui me serrent encore le coeur rien que d’y penser.
Je m’identifie aussi très facilement, car ce papi du sud de la France me fait penser à mon mien que j’ai perdu et a celui qui est encore vivant au Portugal, je dois aller le voir. Lui aussi jardinais beaucoup et comme un chef ! Il se fait âgé, je dois en profiter avant qu’il parte. Toi aussi profites de tes proches car la vie est courte…

Concernant le documentaire Le potager de mon grand-père  : FONCE LE VOIR !

En France je ne sais pas, mais sur Paris le documentaire est disponible dans peu de salles et je ne comprend pas pourquoi :(
Un ami en avait entendu parlé dans l’excellente émission « Silence ça pousse » et m’a invité à aller le voir dans le super cinéma du Lucernaire (trop cool le patio et la salle est super confortable avec les bon sièges bleu bien molletoné hihihi ;) ).

Laisser un commentaire