The thing (2002)

The thing…

Sorti en 2002 sur PC, Xbox et Ps2. Je crois ne jamais avoir eu autant peur en jouant, comme tout enfant né en 1994. En ce temps là, je crois bien que seul les adultes pouvaient finir ce genre de jeux. Surtout avec tout ce qu’on y voyait, spécialement dans The Thing tiré du film du même nom, sorti en 1982.
On incarne notre personnage à la 3e personne, vous pouvez viser en première personne bien que ce mode de vue ne vous permet pas de vous déplacer.

L’histoire du jeu se déroule après celle du film :

Un vaisseau alien s’écrase sur terre et des scientifiques qui extraient un parasite alien d’un bloc de glace. Chose qui pouvait prendre la forme de n’importe qui ainsi que sa façon d’être pour tuer tout le monde.

Mes souvenirs sont assez flous, mais je me rappelle bien de la cinématique ridicule et clichée et des doublages assez réussis. Je me souviens que l’intelligence artificielle était vraiment pas mal. Certainement parce que le jeu le voulait ainsi. On pouvait commander un personnage pour faire une action, donner une arme pour augmenter la confiance d’un autre. D’ailleurs si vous tirez dans le vide ou ne prenez pas part aux combats, ils seront méfiants envers vous, soyez soudés. Bien que vous pouvez aussi les forcer à faire des actions, il fallait aussi faire attention à la chose qui pouvait prendre possession de nous ou des autres joueurs.

Les scientifiques étant morts, une unité de sauvetage arrive sur place pour enquêter sur le phénomène, on joue donc une équipe de 4 membres (Vous, un technicien, médecin et un militaire). Largués par hélicoptère en Norvège dans une base où la température est de -40°. Inutile de préciser que dans le jeu il faudra éviter de rester trop longtemps dehors. Si la barre bleu de température arrive à 0 vous mourrez, que votre barre de vie soit pleine ou non.

La psychologie des personnages

Le jeu tourne autour du doute que vous pourrez avoir envers vos coéquipiers à cause du parasite alien. Si vous tirez sur l’un d’eux, vous serez pris pour cible. Il y’a des points de sauvegardes de temps à autres au fur à mesure des missions, peut-être trop peu, parfois on doit faire des allers-retours. Il faudra aussi gérer le stress des membres de votre équipe, ils peuvent devenir fous.

Pour savoir si quelqu’un n’est pas abrité par le virus, il faut faire des prises de sang, vos coéquipiers seront plus confiants. Mais si l’un deux est prit par la chose, il tentera de vous tuer sous une forme hideuse.

Il faudra donc mettre fin à sa vie devant les autres membres avec qui vous jouiez tout ce temps…

Les graphismes sont très correct, le tout me fait penser au jeu Alien Vs Predator. Les ennemis sont absolument hideux, et ressemblent aux Headcrabs. Les plus grosses choses sont plus coriaces et on doit d’abord les affaiblir avec des balles pour les bruler au lance flamme. Pendant les combats, on a tendance à tirer sur nos coéquipiers qui se mettent n’importe où. Eux aussi d’ailleurs ont tendance à mitrailler dans les murs ou sur vous si vous êtes dans leur ligne de mire lorsqu’ils sont en situation de stress.

L’ambiance du jeu est terrifiante, avec 11h de mission et une bande son bien placée et très professionnelle. Les références au film sont partout, l’histoire est vraiment bien faite et le concept recherché de confiance et de psychologie entre les membres du groupe permet au jeu d’obtenir de bonnes notes, je lui met 16/20 !

Sethyel
A propos de Sethyel 31 Articles
Passionnée de dessin, musique, photo, j'aime partager les jeux auquel j'ai jouée étant petite ! J'en ai souvent de très bons souvenirs et je m'aide de gameplays et d'autres articles, mais c'est un point de vue personnel que je partage, mon expérience et mon ressenti.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.