THE GOOD PLACE (Saison 1)

The good place
The good place

Article de Quentin DUPORT pour Pascal Retro Games

The Good Place est une série qui est à cheval entre le fantastique et la comédie, produite par NBC et réalisée depuis 2016 par Michael Schur, plus connu en tant que scénariste pour Parks and recreation, Brooklyn Nine Nine et The Office.

La saison 1 se compose de 13 épisodes d’environ 20 à 30 minutes chacun qui reprend les mêmes codes de réalisation que les comédies romantiques avec un grain d’image contrasté et coloré, un décor bien épuré accompagné d’une bande-son en pizzicatto.

Dans le casting, on ne trouve pas vraiment d’acteurs de renom mis à part Kristen Bell découverte dans Veronica Mars et qui a également doublé le personnage d’Anna dans La reine des neiges.

He le anor et Chidi
Héléanor et Chidi

L’histoire raconte la vie après la mort d’Héléanor qui se retrouve dans le bureau de Michael, joué par Ted Danson. Ce dernier lui annonce qu’elle s’est retrouvée au bon endroit, c’est à dire au paradis. Il la félicite donc de sa conduite remarquable lors de son passage dans le monde des vivants après une carrière d’avocate, des missions humanitaires, des grèves de la faim et lui présente sa nouvelle maison dans laquelle elle restera pour l’éternité avec son nouvel âme-sœur, Chidi, un professeur de philosophie sénégalais, grand admirateur de Kant et d’Aristote. Mais en réalité, la jeune femme se rend compte qu’il y a eu une erreur. Car celle-ci a travaillé dans une société de téléprospection et s’est comportée comme une garce durant toute sa vie. Elle se confie alors à Chidi qui va l’aider à devenir une bonne personne en lui donnant des cours d’éthique.

 

On se pose souvent la question suivante : y’a-t-il une vie après la mort ? Cette série suggère une théorie plutôt simple où le paradis est adapté à nos centres d’intérêts, l’environnement dans lequel on est le plus à l’aise mais aussi l’endroit où l’on trouve notre vrai âme-sœur qui sera à nos côtés pour l’éternité. L’univers transpire l’utopie ; il fait toujours beau, les gens sont vraiment souriants, polis et on peut y manger du yaourt glacé sans prendre de poids. L’humour y est relativement présent mais également le suspense. À chaque fin d’épisode, on se demande toujours ce qui va se passer par la suite. Est-ce qu’Héléanor va avouer qu’elle n’est pas la bonne personne ? Est-ce qu’elle va laisser de côté son égoïsme et va-t-elle devenir plus compatissante ? Quelle va être la réaction de Michael s’il l’apprend ? Comment sont mort ses nouveaux amis ? Bref, on a une tonne de question dès le premier épisode, et c’est ce qui maintient jusqu’à la fin de la première saison.

Le casting de The good place
Le casting de The good place

Kristen Bell se retrouve avec des personnages très « Happy People » provenant d’un casting plutôt bien léché. On a donc Chidi ce prof de philo désorienté, Tahani la fille à papa superficielle et hypocritement sympathique, Michael l’architecte de la ville paternaliste et un peu bête, Jan Yu le bouddhiste dont on découvre la personnalité au cours de la série et Janet l’androïde un peu lourde qui répond à toutes les demandes des habitants du bon endroit.

En conclusion, je constate que cette série ne change pas grand-chose en termes de technique. On reste sur un soap plutôt sympathique à regarder, avec une esthétique irréprochable et un humour simpliste. Mais l’intrigue du film est plutôt originale et nous transporte avec les personnages dans un suspense grandissant au fil des épisodes.

Quentin DUPORT

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire