La saga Castlevania par Mafiou Geek

Certaines saga ont marqué l’âge d’or du jeu vidéo sur tous les points en l’occurrence la série de KONAMI, firme japonaise connue du monde du jeu vidéo, je veux bien sur parler de Castlevania l’adaptation de Dracula en jeux vidéo façon de parler.

Vampire_Killer_MSX

La folle histoire de cette saga commence en 1986 sur MSX, avec Vampire Killer, avec un épisode qui posera les bases d’un gameplay simple et efficace qui marquera le début d’une longue histoire, celle de la famille Belmont. Bien que la série soit peu connue en Europe lors de la sortie de ce premier opus, cependant au Japon la série connait un véritable succès commercial.

Castlevania

La série fait son entrée sur la NES en 1987, avec un épisode remarquable qui marquera les esprits et pourra de nouveau surprendre avec ses musiques devenues classiques, répété dans le château mythique de Dracula comme un Makaimura commence dans un cimetière systématiquement Castlevania commencera toujours par le château de Dracula. Bref la série est lancée à grand coup de fouet et de crucifie. Une première dans la saga, un emblème ou un sortilège du vampire finalement comme dans les romans de Bran Stoker, la légende fantastique de Dracula va nous plonger dans un monde magique et mystérieux ou se mêle action et plate forme, les bases sont posées et KONAMI va en porter les fruits du succès.

nes castlevania 2

L’année suivante en 1988 toujours en grande pompe, le deuxième opus voit le jour sur la console de salon la NES sous le titre de Castlevania simons quest. Gamplay identique histoire toujours contre le mal Dracula MR le Conte. Simon Belmont reprend son fouet et tout son arsenal à travers des niveaux, encore une fois de plus, bien animés et rythme par une ost à couper le souffle sur une console 8 bit grandissante. Plate forme linéaire dans le style d’un Zelda de l’époque. Vous êtes donc repartie à l’aventure, votre but étant de retrouver les morceaux de Dracula et les brûler dans le château, afin de libérer le pays du mauvais tour que le Conte vous a encore joué. De la difficulté se fera ressentir sur cet opus, certains ennemis à la nuit tomber seront plus fort et plus coriace à battre KONAMI mais l’accent sur la nouveauté ne se lasse pas et se veut encore plus ambitieux.

haunted castlehaunted castle flyer

La série connait sa première adaptation sur borne d’arcade et oui, passage obliger à l’époque, et ça KONAMI l’a compris. L’épisode s’appelle Haunted Castle,  sort en 1988. L’Histoire de jeu commence lors du mariage de Simon Belmont où Dracula décide d’enlever sa bien aimée, alors notre héros se voit dans l’obligation de reprendre son arme redoutable et partir de nouveau à la bataille. Cette fois-ci la borne arcade donne un rendu différent. La qualité graphique fait un bond en arcade, avec notamment des scrollings différentiels sur 4 plans !

 

nes castlevania 3Retour en 1989 sur console avec le troisième et dernier opus sur l’air 8bit avec encore un Castlevania formidable nommé Castlevania Dracula’s curse.  KONAMI lance un concours pour dessiner la pochette de cet opus,  «  pas mal comme concept ». Le jeu lui aussi prend une nouvelle tournure, vous incarnez cette fois et toujours la famille Belmont, avec cette fois Trevor.  La cupidité des villageois (qui craignaient les immenses pouvoirs de la lignée Belmont) a forcé la famille à l’exil, mais un des descendants est resté sur place en secret. Il s’agit de Trevor, qui plus tard obtiendra du « Poltergeist King » son fouet ainsi que nombreuses armes pour l’aider dans sa quête. Voilà pour le scénario, somme toute très classique, donc passons au gameplay… toujours le même, plus basé aventure. Pour l’anecdote, Trevor Belmont s’appelle Ralph au Japon, ne me demandez pas pourquoi mais de toute façon on s’en fiche vu que ce sera la première et dernière fois qu’il apparaîtra dans la série…

Castlevania Adventure

La série arrive également sur Game boy avec un épisode spécial dédié à la console portable de Nintendo avec ce titre THE CASTLEVANIA ADVENTURE en 1989.  Ô joie ! Lorsque ce jeu est sorti sur la Gameboy, enfin la possibilité de jouer à Castlevania partout (même et surtout dans les toilettes) mais cette joie fut de bien courte durée, car cette réalisation n’a de Castlevania que le nom et l’utilisation du fouet… Côté scénario, ce n’est pas que je ne veuille pas vous le conter, mais c’est qu’il n’y en a pas ! Ah si pardon : vous devez dissoudre Dracula et ses copains, mais ça je pense que vous vous en doutiez…

 


Super castlevania IVEn 1991 l’air 16bit est lancé et connaitra un grand succès avec celui qui va rester dans la légende de la Super Nintendo le Super Castelvania 4. Comme son nom l’identique nous voilà arrivé au 4éme opus de la série, le succès de ce jeu qui s’arrache encore aujourd’hui, avec des collectionneurs toujours plus nombreux pour acquérir cet opus en boite à de prix monstrueux, mais ce jeu que dire un gameplay amélioré. Il nous est possible de lancer nos attaque en diagonal, en haut, en bas une pure révolution. Entre deux, la GAME BOY s’offrira un notre opus BELMONT’S REVENGE avec cette fois un Christopher Belmont toujours pour la même quête anéantir Dracula.

En pleine guerre des console en 1994 KONAMI s’offre le culot de proposer un titre exclu sur console SEGA Megadrive Castlevania the new generation en Europe Bloodlines au US et vampire killer au japon.


The New Generation Collection castlevania megadrive genesis

La version Europe fut sévèrement censuré pourtant la Megadrive, console dédié à un publique plus averti que son concurrent, cela est un choc quand 10ans  plus tard après la sortie du jeu, je découvre avec ma Megadrive Jap la version intégrale et non censuré, un must, l’unique titre exclu de la console un comble pour NINTENDO « ah la grande guerre NINTENDO/SEGA ».

akumajc dracula-x-chi-no-rondo-castlevania-rondo-of-blood_

Les grandes heures de la saga arrivent également sur console PC ENGINE, avec un Rondo of blood en 1993, très beau et très coloré un must avec des cinématiques à couper le souffle.

 

Castlevania vampures kiss

Passons à l’opus qui va donner suite à l’épisode 4 de la snes le Castlevania Vampire Kiss sort en 1995, attendu comme le messie, ce jeu va décevoir les fans de la saga qui auraient  voulu un Castelvania plus honorable vu le succès du précédent. Il reprend tout simplement l’histoire de Rondo of blood sortie sur PC ENGINE, son remake en quelque sorte, le succès ne sera pas au RDV malgré un jeu graphiquement correct mais beaucoup de chose manque à l’opus, pourtant correct.

Je terminerai cette saga et cet article en particulier par un Castelvania sur ps1 sortie également sur la console de SEGA SATRUN au japon en exclusivité mais dispo sur notre belle ps1 avec l’épisode Symphony of the night, qui dans le cœur des joueurs et des fans ravirent la  communauté et conquient la terre entière.

Castlevania playstation

Le Castelvania avec sa lettre de  noblesse, système de sauvegarde RPG, tout est  là pour dire « voila l’amélioration, l’attente fut longue mais Castlevania tout comme Dracula revient à la vie telle un phœnix renait de ces cendres ». Bravo KONAMI le succès est terrible, bande son fulgurante, graphisme proche de la beauté, irréel à un point fort dans l’univers de la série. A posséder fan ou pas fan incontournable.

Je laisse ma plume sur ces quelques mots, beaucoup d’autres verront le jour sur N64, PS2, GBA etc.….. A travers cet article, j’ai voulu relater le début et le succès d’une série qui fait encore parler d’elle sous les grands jours des consoles de salon essayé moi ce beau monde cet univers.

Merci à vous, lecteurs de Pascalretrogames.com, merci à notre ami Pascal de nous permettre ce genre d’article sur son site merveilleux.

Retrouver la Saga Castelvania sur ma chaine Mafiou Geek ce moi-ci sur le thème de la saga.

Laisser un commentaire