la tortue rouge du Studio Ghibli et Français

La Tortue Rouge : merci le Studio Ghibli ! 株式会社スタジオジブリ

Ce film Franco-Belgo-Japonais est magnifique !
La conception du film en lui même est vraiment magique je trouve, en gros c’était un super illustrateur néerlandais (Michaël Dudok de Wit) qui se fait un jour remarquer par les célèbres studios Japonnais Ghibli. L’artiste pensait au début qu’il s’agissait d’une blague, comment aurait t’il pu penser que Ghibli aurait la connaissance de son travail un jour ? Et pourtant ca suspicion vu vite évincé devant la vérité. Takahata laissa totalement libre l’artiste et demanda seulement à ce que l’oeuvre soit totalement faite sous notre belle hexagone Français : improbable !!!
(Pour ceux qui ne le saurait pas Takahata est le co-fondateur de Ghibli avec le célébrissime et respecté Miyazaki).


Le film est beau !
Le film a une forme d’onirisme typique des studio Ghibli, c’est très beau et les influences en BD belge et animés Nipons sont bien mélangé dans La Tortue Rouge.
Le film est totalement sans dialogues mais est pourtant très riche en communication.
L’histoire relate un naufragé sur une île qui va vivre une histoire d’amour avec une tortue qui se transforme en femme, ou se trouve la limite entre la vérité et la fiction ? Sommes nous dans les méandre d’un esprit seul et abandonné qui deviens fou, ou qui s’évade ainsi par exemple (comme dans Alice au pays des merveilles par exemple)… Ou sommes nous dans une  vérité absolue comme beaucoup de film Ghibli ?
Je ne sais pas trop, j’avoue que mon esprit simple n’a pas tout discerné. Mais j’y est passé un super moment, de voyage et de dépaysement.
Je ne peux que vous conseiller les séances de La Tortue Rouge dans l’excellent, atypique ET super confortable « Cinéma des cinéastes » de Paris 17ème pas loin de la place de Clichy .

Je vous recommande la vision de ce film d’animation très à part et à la fois au singularité avec lesquelles nous sommes bien accoutumées.

A noter que l’avant film présente un petit film d’animation de 6 minutes trop cool appelé  « Le Moine et le Poisson » (The Monk and the Fish).

Laisser un commentaire