jin

Jin 仁 (J-Drama)

 PRESENTATION

« Jin » est à la base un manga de Motoka Murakami comportant 20 tomes.

Il a été adapté en J-Dramas (série tv japonaise avec de vrais acteurs) de 2 saisons comprenant 11 épisodes chacun.

Chaque épisode dure entre 45min et 1h15.

Il est facilement trouvable sur le site de streaming gratuit :

http://www.anime-ultime.net

RESUME

À 34 ans, Jin Minakata est le responsable de la section neurochirurgie du CHU de Tôto. Tout bascule le soir où un patient hors du commun arrive alors qu’il est de garde. Tandis qu’il l’examine et le soigne , Jin découvre un phénomène étrange. L‘homme est doté d’un foetus humain dans la tête. Après l’en avoir extrait, Jin commence à entendre une voix dans la sienne. Jusqu’au moment où, en chutant dans l’escalier du bâtiment, Jin atterrit au milieu de la forêt ! En cherchant son chemin au plus profond de la nuit, il tombe sur une bande de samurai en plein combat !

Comme vous l’avez lu, il s’agit d’un médecin (chirurgien pour être plus précis) des années 2010 qui se retrouve plongé dans les années 1862-1868 juste avant la restauration de Meiji. Il devra donc s’adapter avec les moyens du bord et aussi s’intégrer dans une société qui ne ressemble en rien au Japon actuel.

QU’EST CE QUE J’EN PENSE ?

« Jin » est ma série de Drama japonais préférée de tous les temps ; je l’ai vu 3 fois en entier, et j’ai réellement chialé durant les 3 visionnage et sur plusieurs épisodes. C’est une des oeuvres auxquelles j’y ai ressenti le plus d’émotion, malgré que je sois un homme (Otoko desu ^-^).

Pourtant sur la fiche ça ne m’a pas vraiment donné envie de le voir pour les raisons suivantes :

  • Un médecin qui fait un voyage temporel dans le passé… C’est pas trop ma tasse de thé…
  • Les séries sur la médecine en générale ne m’intéressent pas, les voyages temporels non plus…
  • Et enfin, les histoires de samurai sont nulles à en mourir

Et pourtant, et pourtant… « Jin » n’est pas une série comme les autres… Il y a des évènements dramatiques, de la romance, des acteurs qui ont du charisme et énormément d’émotions s’y dégagent.

Ce sont surtout les musiques orchestrales (qui sont certes très peu variées et répétitives) mais qui possèdent une beauté émotionnelle fabuleuse et qui font le sel de la série, ainsi que le jeu d’acteur, le rythme, l’ambiance, le cadrage, l’évolution de l’histoire.

Pour moi, tout est parfait.

CONCLUSION

Le terme « Jin » qui s’écrit avec ce kanji signifie :

仁 : Bienveillance, Bonté, Humanité

Si ces thèmes vous touchent, alors jetez-vous dessus.

Laisser un commentaire