Dragon Ball un air de nostalgie par La Conciergerie Du Geek

Dragon Ball
Dragon Ball

Dragon Ball : Un air de nostalgie

Ahhh Dragon Ball, cette œuvre qui aura fait vibrer des millions d’enfants à travers le monde ! Soyons clair, si je parle ici de nostalgie, ce n’est évidemment pas pour faire l’impasse sur la dernière version de cette série, à savoir Dragon Ball Super, mais justement parce que l’arrivée de cette nouvelle déclinaison de l’univers d’Akira Toriyama a ravivé chez les plus anciens d’entre nous une petite flamme qui ne s’était finalement jamais vraiment éteinte. Cette flamme, c’est celle de la passion, la passion pour une œuvre qui aura marqué la plupart d’entre nous et qui continue de marquer les nouvelles générations.

Le nuage magique !
Le nuage magique !

1988, le fameux « Club Dorothée » pour ceux qui s’en rappellent nous diffuse le premier épisode d’une nouvelle série. Cette série qui va soudainement scotcher des milliers d’ados à leur poste de télé cathodique (oui oui la jeunesse, point de 4K ou de super écrans LED à notre époque) et faire enrager autant de milliers de parents parce que qualifié de trop violent à cette période. Malgré tout, que celui qui n’a pas tenté le fameux KAMEHAMEHA dans la cour de récréation me jette la première pierre. Décrié dans ces premières années de diffusion : « trop violent », « pas de dialogues », « ça abruti nos enfants » et j’en passe et des meilleures, force est de constaté qu’après toute ces années, Dragon Ball fait toujours partie intégrante de la culture manga en France. En 1993, l’éditeur Glénat nous fait enfin la joie de sortir la version papier, et quel bonheur de pouvoir enfin lire les aventures de nos héros préférés à la maison. Les collectionneurs auront sûrement encore dans leur bibliothèque cette première édition « arc-en-ciel » (je ne compte pas la version kiosque) ou chacun des 42 tomes avait une couleur distincte des autres. Il y a d’ailleurs eu plusieurs édition plus populaires les unes que les autres : la version double sortie en 2001 avec ses couvertures orange, la version deluxe en 2003 mieux traduite et proposé dans de superbes coffrets noir orné du dragon shenron et enfin, et tout le monde s’accordera à dire que c’est la plus belle et la plus fidèle à l’œuvre originale, la version Perfect sortie en 2009.

 

Manga Dragon Ball édition de 1993
Manga Dragon Ball, Perfect Edition de 2009

On en aura passé du temps avec cette série, elle nous aura fait grandir et rêver : les parties et les échanges endiablés de cartes dans la cour de récréation, les figurines articulées qui nous permettaient de rejouer nos scènes préférées dans nos salons, les discussions interminables sur le personnage le plus fort ou encore nos scènes les plus marquantes, les heures passées devant nos consoles, les tentatives inespérées de fusions avec nos potes, c’est tout ça Dragon Ball ! Soyons clair, ne voyez pas le terme nostalgie comme quelque chose de péjoratif qui cracherait sur le nouveau en disant « c’était mieux avant !! », non, loin de moi cette idée. C’est d’ailleurs un énorme plaisir de voir que Dragon Ball continu sa route et emmène les plus jeunes d’entre nous dans son sillage, particulièrement avec l’arrivée de Dragon Ball Super, en anime et surtout en papier (oui désolé mais là il faut que je le dise, c’est bien meilleur à lire qu’à regarder, mais ce n’est que mon avis) du nouveau Dragon Ball Fighter Z sur console ou encore du jeu mobile Dokkan Battle. La nostalgie c’est aussi cette petite chose qui fait que les ados de l’époque devenus parents peuvent partager leurs souvenirs et leurs passions avec leurs enfants et ça c’est l’une des meilleures choses que l’on puisse voir. Pour finir, continuez de vibrer avec Dragon Ball, de partager et d’échanger, pour ma part je remonte sur mon Kinto-un et je m’en vais de ce pas me replonger dans cette histoire fantastique.

L’équipe qui à créer la nostalgie et une génération de petits saiyans en culotte courte

La Conciergerie du Geek pour Pascal Retro Games

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire