Détective Conan (le Sherlock Holmes du Japon) – Par Rémy-San

manga detective conan
manga detective conan

Detective Conan

 

2016…

Kana, un des éditeurs français de manga vient de fêter leur 20ème  année avec la licence : Détective Conan.

2016, c’est aussi la sortie du 20ème film : « Détective Conan : The Darkest Nightmare ». Enfin, le manga est actuellement classé 20ème manga le plus long du Japon !

Quoi de mieux pour vous présenter cette série cultissime qui vaut 20/20 !

Crée par l’auteur Gosho Aoyama en 1994, le mangaDetective Conan compte : 83 tomes en France (22/04/2016) et le mangaka est en train actuellement de publier son 90ème tome au Japon. D’après une interview de celui-ci datant d’avril 2015, il a affirmé qu’il comptait dépasser les 100 tomes.

Voici le lien de l’interview :

http://kudoproject.net/interview-super-digest-book-80.html

 

Maintenant entrons dans le vif du sujet : Que penser du manga et anime Détective Conan ?

Il sera difficile de donner un avis objectif étant donné que j’ai acheté les 82 tomes français et que je suis un fervent fan de cet univers, mais je tenterai d’être tout de même objectif.

Détective Conan est une série…… ENORME !!

Non plus sérieusement, je peux comprendre qu’il possède certains défauts et nous allons de ce pas lister les défauts du manga et de l’anime, puis j’expliquerai pourquoi cette série est ENORME.

Les défauts :

  • Le manga et l’anime sont longs et cela demande un sacré budget (90 tomes, 815 épisodes depuis avril 2016, et 20 films d’animation)
  • Le graphisme de l’anime n’est pas top, les visages sont polygonaux, mais je trouve le dessin du manga magnifique
  • La construction du manga et anime se fait sous forme épisodique (il n’y a pas de progression du personnage, et l’intrigue principale des hommes en noirs est très peu présente).

Malgré tous ces défauts, Détective Conan est dans mon Top 3 de mes mangas préférés de tous les temps !!
Pourquoi ? Et bien je vais vous le dire.

Detective ConanI – La qualité et le nombre d’enquête !

Rien que pour vous, j’ai compté le nombre d’enquête sur les 90 volumes japonais.

Et j’en suis arrivé au chiffre : 278 enquêtes différentes.

Il en faut des idées de meurtres, d’énigmes, d’indices etc… Il mérite donc notre plus grand respect.

II – L’univers policier !

Pour vous dire la vérité, je suis pas fan des séries policières surtout quand on voit des séries comme : Derrick, Commissaire Maigret, Julie Lescaut, Columbo… C’est le genre de série qui nous endors en 10 minutes et que regardaient nos grands parents.

Mais il existe aussi des « séries policières » beaucoup plus orientées (psychologie – action) comme on peut le voir dans : Death Note, Ghost in the Shell, Psycho Pass etc…

Mais l’univers de Détective Conan est d’un autre genre, que je vous propose de lire dans le 3ème point qui suit :

III – Les clins d’oeil à la littérature policière

L’univers policier que propose Gosho Aoyama est assez original car il     se base sur la littérature policière classique : Sherlock Holmes, Hercule Poirot et Arsène Lupin pour ne citer que les plus connus.

Pour vous dire la vérité entre vous et moi, non seulement j’ai acheté les 82 tomes de Détective Conan, mais j’ai aussi acheté les 33 tomes d’Hercule Poirot (d’Agatha Christie) et les 21 tomes d’Arsène Lupin (de Maurice Leblanc). Il me manque plus que Sherlock Holmes et j’aurai le Trio des classiques policiers.

Pour mettre en exergue mon chapitre sur les clins d’oeil, étudions le nom du personnage principal : Conan Edogawa.

Conan : vient de « Arthur Conan Doyle » qui est l’auteur de Sherlock Holmes (et non cela ne vient pas de Conan le barbare…)

Edogawa : vient de « Edogawa Ranpo » écrivain policier japonais qui utilise un pseudonyme. « Edogawa Ranpo » vient de : « Edgar Allan Poe » qui n’est autre que l’inventeur du style : Roman Policier.

IV – Les personnages, le dessin et la qualité d’édition

Concernant la qualité de l’édition : elle est parfaite. Le livre est fin mais possède beaucoup de texte. (il me faut 45 minutes pour lire un tome)

Aussi en début de chaque tome, Gosho Aoyama nous parle de son rendez-vous au dentiste, des matchs de baseball qu’il a vu etc… Au final, à chaque tome il nous raconte ce qu’il a envie sur sa personne.

Et en fin de tome, Gosho Aoyama nous présente une série policière différente à chaque tome (livres policiers, série tv policière américaine, série tv japonais policier etc…)

 

Conclusion :

Il y a tant de choses à dire sur ce manga, et je ne peux que vous inciter à le lire (si vous avez le budget) car 90 tomes en cours, ce n’est pas donné !

Ceci est donc mon tout premier article (Made by Remy-San). Un remerciement spécifique à Pascalretrogames pour la liberté de publier ce genre d’articles.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire