Dead Tube : le cinéma dans la peau (public 16+ interdit au moins de 16 ans)- Thibault L

manga dead tube
manga dead tube

Bonjour à vous lecteurs et lectrices. Sachez avant que l’on ne commence notre nouveau sujet, que celui-ci est adressé à un public 16+ et averti (pas l’article hein ? Je parle du manga). Bien commençons, « Dead Tube » est un manga de catégorie seinen écrit par Yamaguchi Mikoto et dessiné par Kitakawa Touta. Il est prépublié depuis mai 2014 dans le magazine « Champion red ». Un animé n’a toujours pas été programmé à ce jour ce qui laisse la version papier toujours en cours au podium avec 7 volumes en versions françaises et 9 tomes en versions originales.

Cette histoire commence avec Tomohiro Machiya, un élève de 16 ans à l’Académie Hae et membre du club de recherche cinématographique. Ce jeune homme est passionné par le cinéma et ne lâche jamais sa caméra. Mais un jour sa petite vie paisible bascula quand il fit la rencontre de Mashiro Mai, une élève populaire de son lycée très souriante, qui va l’entrainer dans ce qui semblerait être l’un de ses passes temps… Dead Tube ! Qu’est-ce que c’est ? Pour les jeunes, seul ce nom revient de leurs bouches. En fonction du nombre de vues, cette plateforme de partage vidéo peut rendre n’importe qui incroyablement riche. Mais seules les vidéos les plus trashes, les plus humiliantes ou dangereuses intéressent les gens. Ainsi, accepter d’y participer c’est prendre le risque de finir dernier et d’endosser la pénalité. C’est-à-dire avoir tous les crimes réalisés par les autres prétendants (argent, meurtres et autres critères ayant eu lieu dans une des vidéos). Ce qui veut également dire qu’il est hors de question de parler de ce jeu à la police. Néanmoins, c’est à ce jeu d’horreur et de réflexion que vont jouer nos deux personnages principaux bien aimés Mai et Machiya.

Pour ma part, je valide totalement ce manga. Il est vrai que certaines scènes sont gores, d’autres sont un peu déroutantes et le langage est un peu dur mais je trouve que l’histoire et le thème sont justement la formule adaptée à ces critères ce qui forme par la suite un manga de qualité que je place en top 1 des mangas comportant une caméra (catégorie inexistante dont je dépose le brevet).

Laissez un commentaire si vous souhaitez partager avec la communauté votre avis sur cette œuvre (insulte et grossièreté non incluses). Sur ce, il est désormais temps pour moi de vous souhaiter une bonne lecture en espérant que cet article vous aura permis de découvrir à nouveau un manga de bonne qualité. Je vous dis à la semaine prochaine pour la découverte d’un nouveau manga. Alors paix et bonne lecture à tous.

Thibault L

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire